11/09/2011

Goa

goa,inde,arambol,asvem,anjuna,baga,portugal,épiceAnjuna

Goa est située sur la côté-ouest de l'Inde, face à la mer d'Oman. C'est aussi le plus petit État du pays. La région constitua une part des colonies portugaises d’Inde. C’est en 1510 que l'amiral portugais Afonso de Albuquerque établit une colonie permanente à la Velha Goa (vieille Goa). Après 450 ans de présence portugaise, Goa fut reprise par les troupes indiennes sous Jawaharlal Nehru le 19 décembre 1961.

Goa : le paradis perdu

goa,inde,arambol,asvem,anjuna,albuquerque,old goa,omanbaga,portugal,épice,trance,nehruSelon la légende, un premier hippie originaire de San Francisco se serait installé sur la plage d'Anjuna en 1969. Le tourisme aurait démarré ainsi. Les années qui suivirent d’autres hippies sont venus s’y implanter à leur tour, conquis par ce lieu isolé, par la nature tropicale et l'atmosphère empreinte de spiritualité. Dans les années 80 jusqu'au milieu des années 90, les plages de Goa devinrent de plus en plus prisées. Les touristes occidentaux y organisèrent de gigantesques full mon parties et la consommation de stupéfiants explosa littéralement. Le développement d’une contre-culture post-moderne donne naissance à un nouveau genre musical, la trance goa, qui fit rage sur les plages de Goa.

http://www.youtube.com/watch?v=DXW4Db3G1nk

Consommation de drogues, nuisances sonores, troubles divers. Tout cela eut pour effet d'alerter les autorités locales qui prirent finalement des mesures drastiques pour endiguer cet afflux de touristes indésirables. Descentes de police systématiques, arrestation et emprisonnement des dealers, mais aussi des consommateurs. Malgré cette chasse aux sorcières, les full-moon parties ne disparurent pourtant pas complètement et certaines plages comme Anjuna sont encore massivement fréquentées par les néo-hippies et rastas en tout genre. 

De nos jours, Goa offre une image plus apaisée, plus familiale en quelque sorte. Le tourisme haut de gamme s'y est développé répondant ainsi aux exigences d'une clientèle plus aisée. De par sa forte croissance économique, l'Inde a vu naitre une nouvelle classe moyenne, qui tout comme de nombreux touristes occidentaux, aime se prélasser sur les belles plages de Goa.

Goa : Quelques suggestions

goa,inde,arambol,asvem,anjuna,albuquerque,old goa,omanbaga,portugal,épice,trance,nehruBaga Beach

La plage principale du nord de l'Etat de Goa est celle de Calangute. Cette plage ne m'avait pas fait forte impression, que du contraire. Trop de monde, trop commercial, sans oublier de mentioner le harcèlement continu des vendeurs de plage. A l'époque, nous avions choisi de loger à Baga qui se trouve à quelques kilomètres au nord de Calangute. Cette station offrait un bon choix de bars, de restaurants et d'hôtels. Ni trop calme, ni trop animée, Baga nous semblait être l'endroit idéeal pour y déposer nos valises.

goa,inde,arambol,asvem,anjuna,albuquerque,old goa,omanbaga,portugal,épice,trance,nehruBaga Beach dispose d'une jolie petite plage de sable brun qui se termine par une crique. La plage regorge de bateaux de pêcheurs très colorés, qui confèrent à l'endroit un charme certain. Baga s'est ouverte au tourisme il y a longtemps déjà, mais a toujours gardé sa vocation première, à savoir la pêche. Comme un peu partout à Goa, on y croise aussi des vaches débonnaires affalées sur le sable au milieu des touristes. Surréaliste.

Selon moi, Baga est un excellent point de base pour découvrir Goa. Néanmoins, si je devais retenir une seule plage, je choisirais celle de Ashvem située à une petite dizaine de kilomètres au nord de celle de Calagunte. Ashvem dispose d'une sublime plage de sable blanc où seules quelques huttes et paillotes parsèment le paysage, on est donc bien loin du tourisme de masse. C'est l'endroit idéal pour s'allonger longuement sur un transat et admirer le superbe coucher de soleil. L'isolement d'Ashvem est bien agréable en journée, cependant cette plage est à déconseiller après la tombée de la nuit, car il ne s'y passe absolument rien!

goa,inde,arambol,asvem,anjuna,albuquerque,old goa,omanbaga,portugal,épice,trance,nehruAshvem, coucher de soleil

Bien entendu Goa n'est pas uniquement une destination balnéaire. 450 ans d'occupation Portugaise a profondémment marqué l'Etat de Goa. Il vous est donc vivement conseillé de visiter le site de Old Goa ou Velha Goa inscrit depuis 1986 sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

goa,inde,arambol,asvem,anjuna,albuquerque,old goa,omanbaga,portugal,épice,trance,nehruFondée initialement au XVème siècle par le sultan de Bijapur, Old Goa fut conquise par les Portugais en 1510. Cette cité fut choisie par ces derniers pour devenir la capitale des Indes Portugaises. La ville prospèra rapidement et s'enrichit de monuments prestigieux comme la Cathédrale Sainte-Catherine, l'Eglise Saint Cajetan,  l'Eglise de Saint François d'Assise ou la Basilique du bon Jésus.

Au milieu du XVIème siècle, la ville compta près de 200,000 habitants. Belle et prospère elle fut, à son apogée, surnommée "la Lisbonne de l'Orient". Malheureusement, la ville du faire face à de graves épidémies de peste qui décimèrent une grande partie de la population. Si bien qu'en 1775, la population de Velha Goa atteignait à peine 1500 habitants. Face à ces épidémies répétitives, la population déserta Old Goa obligeant les Portugais à déplacer leur capitale vers la ville de Panjim.

goa,inde,arambol,asvem,anjuna,albuquerque,old goa,omanbaga,portugal,épice,trance,nehru,cathédrale sainte caherine,basilique du bon jésus,saint francois xavier,saint cajetanEglise de Saint François d'Assise Goa

Goa : le métissage parfait

Les commentaires sont fermés.